mercredi, 06 mars 2013 11:07

La proie et l'ombre

Ces visages dont je n'aurai pu lever le mystère, la pégnance de ces regards qui se posent sur moi, je les trace en prééminence sur la toile.

Il n'y a pas une seule peinture que j'ai signée, sans cette obsessionnelle présence de la figure humaine, de la haute silhouette d'un corps, né de la nuit à coups de sabre et qui saigne du dedans de moi.

Tout part du réel. Y a t-il d'autre trajet possible que d'installer le visible et de le basculer dans le gouffre où s'agitent tant de remous ?

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:06

La toile, le regard

"Il faut qu'une toile soit durablement habitable au regard."

"... ma fidélité aux traits d'un visage ne levait pas son mystère. Aussi ai-je tenté d'en décacheter un peu l'enveloppe, d'approcher un peu du lieu où l'être se retranche, de ire en somme dans le sensible de la chair les frémissements de l'âme, le grouillement des passions.

La peinture n'est pas que cérébrale. Certes l'artiste pense avec des couleurs et des formes, mais il ne se coupe jamais de son corps réel, et s'il a un peu de sève, son corps pousse des profondeurs soufflantes jusqu'à des violences très pigmentées. Il ne faut jamais perdre le contact avec cet immédiat de la création où s'abreuve l'existence même de la peinture. Accéder au vrai passe par ce chemin, avant que le dernier regard ne s'épuise sur la définitive peau du tableau."

(extrait du discours pour la remise de la Légion d'Hnneur - septembre 2009 - Bouliac (33) France)

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:06

Le choix de la figuration

"C'est pour sa force évocatrice que j'ai choisi la figuration, pour tisser une immédiate complicité avec celui qui regarde."

"Le doute est un aiguillon qui attise la réflexion. Je savais bien que c'était l'humain qui m'intéressait, même si je m'en reposais parfois en paysageant."

""Quand j'ai choisi ma voie en peinture, l'abstraction régnait en maître. Il m'a semblé alors que tout n'était qu'illusion. Le retour au réel était la seule voie qui m'importait. Nous n'avons accès qu'à une parcelle de réalité. Mais cette parcelle me tirait vers la gravité et j'ai tenté de dégraisser ce fragment jusqu'à l'os. La peinture est faite pour intensifier. Elle est l'intensification de la vie. Je ne me suis jamais soucié de la mode, d'une école, puisque c'est ma vie que je créais."
(extrait de "Serge Labégorre. Coups de sabres dans la nuit." Interview par Armelle Bajard - ArtsThree)

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:05

Illimité est l'obscur !

"Tout part du réel. Y a t-il d'autre trajet possible que d'installer le visible et de le basculer dans le gouffre où s'agitent tant de remous ?
Illimité est l'obscur ! Entre l'apparence du premier élan et la fulgurance des profondeurs qui l'aspirent, se glisse la vue et s'allonge l'oeil, jusqu'aux portes de la création.
Chaque jour je creuse pour savoir à quoi ça ressemble d'être. La destinée de l'homme est habitée par son angoisse de mourir d'être né. La mort est son plus vieux souvenir : elle tapisse l'arrière-fond et l'entrelace de ces passions que Van Gogh qualifiait de terribles, parce qu'elles incendient nos vies."

"Dès mon adolescence, j'ai su que quelque en nous méritait de ne pas mourir. J'étais dans un esprit d'abandon, de gratitude envers ce qu m'arrivait. La peinture m'a sauvé la vie."
(extrait de "Serge Labégorre. Coups de sabres dans la nuit." ArtsThree)

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:05

Quand la passion mène le jeu

"Dans notre métier c’est la passion qui mène le jeu, c'est elle qui nous mobilise. Comme si on pouvait peindre avec un billet de banque en ligne de mire..."

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:05

Artiste : un métier mythique

"Etre artiste est un métier mythique, on n’en connaît jamais, de l’extérieur, les sacrifices matériels qu’il exige. L’image glorieuse qui en est répandue dans le public ne recouvre qu’une illusion."

"Etre peintre est un métier de 'martyr'. C'est un désir permanent. Mais au fond, cette obsession de la peinture est un bienfait car j'ignore ce qu'est l'ennui."
(extrait de 'Serge Labégorre. Coups de sabre dans la nuit' ArtsThree 2011)

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:04

Inutile mais essentiel

"L’art est inutile mais l’inutile est essentiel. C’est comme la culture, ça ne sert à rien mais on ne peut vivre sans."

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:04

un monde en déficit de sens

"Il y a du sens à recréer. Il faut travailler à cela. Le monde est en déficit de sens. Il y a du sens à refigurer le monde. J’ai toujours cru à la prévalence d’un rapport au monde."

"Hier au soir, j'ai discuté avec des jeunes d'ici. Ils m'ont amené à quelques confidences. J'en extrais quelques unes dont la première est qu'il n'a jamais été question pour moi de mettre au rebut les valeurs qui m'ont civilisé. Dans le domaine de l'art, la "table rase" de la fin des années 1960 ne m'est jamais apparue que comme une illusion qui finirait dans l'outrance et l'infantilité ; dans les poubelles de l'histoire."
(extrait discours vernissage exposition DondolandoArte - Italie - octobre 2012)

 

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:02

Création

"La création artistique est un chemin de prière, de transfiguration du quotidien. Rien de plus imaginaire que la réalité.
Il faut une certaine incohérence par où se faufile la créativité.
Il y a à un moment donné comme une sorte d’autonomie créatrice de la peinture où elle agît en quelque sorte pour elle-même.
Voilà comment ça commence.
Après il faut une expérience physique. Le corps peut nous aider. Il ne faut pas le refreiner. C’est par lui que vient l’élan où se faufile la créativité, sinon ça n’existe pas."

Publié dans réflexions
mercredi, 06 mars 2013 11:02

Main d'oeuvre

"Je suis la main d’œuvre de forces profondes enfouies."

Publié dans réflexions
Page 4 sur 8

Fonds Labégorre

  • Espace muséal du Fonds Labégorre
    2 impasse de la Lande - ZA Laubian 40510 Seignosse - France
    Entrée libre : du lundi au vendredi ouvert de 8h30 à 18h30 et le samedi de 11h30 à 18h30 (juillet et août jusqu'à 21h00). Le dimanche sur rendez-vous (sauf juillet et août : ouverture de 15h30 à 18h30).
  • Siège social
    2 avenue du Général de Gaulle 40230 Tosse - FRANCE

Accès presse

connexion