mardi, 30 avril 2013 14:16

Regards sur la peinture contemporaine - mai 1969 - Pierre Paret

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pierre Paret, dans le Sud Ouest (octobre 1968), s'exprime en ces termes à son sujet :

"Labégorre a maintenant trouvé son second souffle, il est en train de justifier les espoirs fondés sur lui.

"En mai dernier, au Festival anglais de Chichester, son exposition de soixante toiles connaissait un considérable succès.

"Qu'il s'agisse des paysages, des natures mortes ou des portraits (il est né portraitiste !), dans chaque toile, dans chaque gouache le dessin transparait. Sous cette peinture vigoureuse, sûre d'elle-même, on devine toujours une charpente robuste et pourtant taillée au ciseau plutôt qu'à l'emporte-pièce. Qualité d'autant plus précieuse que c'est dans les oeuvres de grand format qu'il donne sa pleine mesure.

"Néo-réaliste, Labégorre s'inscrit dans une lignée dont Guerrier pourraut être le chef de file, mais l'ensemble de ses toiles témoigne surtout de la volonté de ce garçon en pleine force de poursuivre seule son aventure picturale."

Lu 2416 fois Dernière modification le mardi, 30 avril 2013 14:36

Laissez un commentaire