dimanche, 07 avril 2013 17:27

Le talent est un ambassadeur choix

De Baltimore à Los Angeles, en passant par New York, Santa Fe et Chicago, je sais que les expositions des oeuvres de Serge Labégorre seront une révélation profonde pour tous ceux qui par bonheur iront les visiter.

Cette peinture est rebelle, libre, sans concession, pleine de vie.

Le talent est un ambassadeur de choix. Aussi c'est avec joie et fierté que je salue l'expérience que tente notre artiste bordelais.

C'est un artiste en pleine maturité qui a su conserver la fougue de ses débuts. Mais sa plus grande force, c'est sans aucun doute son authenticité.

Préface de Jacques Chaban Delmas, Maire de Bordeaux - 1989.

Publié dans textes & critiques
dimanche, 07 avril 2013 16:49

Dominique Dussol - Sud Ouest 21/03/1990

A l'étage, on découvre que Serge Labégorre a radicalisé encore son propos. Sa galerie de portraits y gagne en force et en allure.
Implacables, les aplats de couleur y claquent sans violence, mais avec intensité. Dans un format monumental, l'environnement des quatorze portraits est saisissant. Le peintre construit et déconstruit, se livrant à un jeu de massacre sado-masochiste.

Extrait de "Cinq propositions" - à l'occasion de l'exposition du Groupe Pluriel à la Galerie des Beaux Arts - Bordeaux - 1990.

Publié dans textes & critiques
dimanche, 31 mars 2013 09:58

Une peinture grave, réaliste et dense

Les toiles de Labégorre frappent d'abord par leur aspect solide, ses sujets les remplissent avec force et santé. L'impression seconde est la gravité. C'est que le peintre comme le poëte sent le monde qui l'entoure à sa manière. Celle de Labégorre est lucide, réaliste et dense. Il est habité par une connaissance intuitive de l'autre. Et sa palette riche et généreuse est d'une pâte fidèle.

C'est à Paris, au Salon d'Automne qu'il se manifeste pour la première fois, en 1958, puis au Salon de le Jeune peinture, à la Société Nouvelle des Beaux Arts., aux Indépendants, aux Terres Latines etc...

Labégorre ne néglige pas pour autant sa province puisqu'il participe à la Biennale Internationale de Menton, au Salon Art présent de Toulouse, Art Nouveau à Montauban, (les grands marchés) de Bordeaux, Villeneuve sur Lot, Tonneins, Marseille, Sarlat, Brantôme, Pau, La Rochelle.

Publié dans textes & critiques
dimanche, 30 décembre 2012 17:35

Bordeaux - Saint James (été-automne 2009)

DSCF8936 L'illustre hôtel restaurant bordelais "Le Saint James" a accueilli une magnifique exposition de Serge Labégorre au second semestre 2009.

Ce prestigieux cadre, plein de charme, fut d'ailleurs le théatre de la remise de la Légion d'Honneur au peintre, des mains de Jacques Valade, ancien ministre et ancien président de la Région Aquitaine, en présence des nombreux amis et de la famille de Serge Labégorre.

Serge LABÉGORRE - Peintures
Galerie du Saint James. Exposition permanente du 11 juin au 13 septembre 2011. 3 place Camille Hosteins - 33270 Bouliac.

 

Publié dans expositions passees
samedi, 01 décembre 2012 12:08

Bordeaux Base sous marine (avril mai 2005)

bordeaux76bVAvril, mai et juin 2005, la Ville de Bordeaux consacre une immense exposition rétrospective au peintre Serge Labégorre.
Plus de 100 000 visiteurs se sont rendus dans ce lieu singulier et puissant, à la rencontre d'une oeuvre pareillement profonde et sans artifice. L'oeuvre d'un artiste basco béarnais né en banlieue Bordelaise (Talence), en 1932, plus exposé hors de son territoire natal qu'au sein de ses frontières. "Bordeaux offre enfin à l'un de ses grands hommes l'hommage qu'il mérite" écrivait Gérard Gamand dans l'éditorial du numéro de Azart consacré à cette exposition majeure. Exposition inaugurée le mercredi 6 avril 2005 à 18h par Hugues Martin, alors Maire de Bordeaux ; prolongeant ainsi la tradition instaurée par Jacques Chaban Delmas qui ne ratait aucune exposition du peintre, à Bordeaux ou Paris.
"Serge Labégorre traite depuis toujours de la figure humaine. Il ne cesse de peindre des corps et des visages, et mène une réflexion permanente sur la condition humaine.
L'exposition propose une centaine d'oeuvres avec comme fil conducteur la présence de ces corps et les regards croisés de ces visages." (extrait du dossier de presse)

 

Publié dans expositions passees