serge15052009 400Du 10 juillet au 22 août 2010, Serge Labégorre était l'invité de la Galerie Danielle Bourdette-Gorzkowski, quai Saint Etienne, à Honfleur.

Cette excellente galerie défend le travail du peintre expressionniste français depuis plusieurs années.

"Ces visages dont je n'aurais pu lever le mystère, la prégnance de ces regards qui se posent sur moi, je les trace en prééminence sur la toile.

Il n'y a pas une seule peinture que j'ai signée, sans cette obsessionnelle présence de la figure humaine, de la haute silhouette d'un corps, né de la nuit à coups de sabres et qui saigne du dedans de moi."
Serge Labégorre, extrait de sa préface du catalogue de l'exposition.

Publié dans expositions passees

« (…/…) il n’y a pas de désespoir dans les toiles de Serge. Il y a seulement de l’inquiétude. L’inquiétude de tous ces regards qui ne trouvent plus les autres. »

Publié dans textes & critiques

« Il est des hommes qu’il est impossible d’embrasser en quelques lignes. Serge Labégorre est de ceux-là. Celles et ceux qui ont écrit sur lui et son œuvre l’ont amplement souligné : la biographie de Serge Labégorre est un exercice sans fin ; il ne se dit pas, il se rencontre, toujours parcellisé, à travers les regards et les corps, les crânes et les paysages, les hommes et les femmes, solitaires, inquiets, épanouis, perdus, douloureux qu’il peint, autant de jalons dans une vie marquée d’épreuves et de doutes, derrière lesquels on sent optimisme, sensualité, curiosité, intelligence boulimique, profondeur mystique, sérénité.
Serge Labégorre ne se devine pas non plus.

Publié dans textes & critiques
samedi, 01 décembre 2012 12:08

Bordeaux Base sous marine (avril mai 2005)

bordeaux76bVAvril, mai et juin 2005, la Ville de Bordeaux consacre une immense exposition rétrospective au peintre Serge Labégorre.
Plus de 100 000 visiteurs se sont rendus dans ce lieu singulier et puissant, à la rencontre d'une oeuvre pareillement profonde et sans artifice. L'oeuvre d'un artiste basco béarnais né en banlieue Bordelaise (Talence), en 1932, plus exposé hors de son territoire natal qu'au sein de ses frontières. "Bordeaux offre enfin à l'un de ses grands hommes l'hommage qu'il mérite" écrivait Gérard Gamand dans l'éditorial du numéro de Azart consacré à cette exposition majeure. Exposition inaugurée le mercredi 6 avril 2005 à 18h par Hugues Martin, alors Maire de Bordeaux ; prolongeant ainsi la tradition instaurée par Jacques Chaban Delmas qui ne ratait aucune exposition du peintre, à Bordeaux ou Paris.
"Serge Labégorre traite depuis toujours de la figure humaine. Il ne cesse de peindre des corps et des visages, et mène une réflexion permanente sur la condition humaine.
L'exposition propose une centaine d'oeuvres avec comme fil conducteur la présence de ces corps et les regards croisés de ces visages." (extrait du dossier de presse)

 

Publié dans expositions passees